Lorsque j'ai décidé d'être écrivain, je me suis assise à la terrasse du café du coin, et j'ai écrit.
Le bar de la Vallée est devenu mon bureau du matin. Mes histoires y coulaient des jours heureux, persuadée que j'étais d'être propulsée sur le devant de la scène.
Deux romans plus tard, j'ai commencé à douter de la pertinence de mon super plan...

lire la suite

Écrivons notre roman ensemble jusqu’au point final !