Alice Grownup https://alicegrownup.com L'Écriture en Action Fri, 20 Mar 2020 13:55:37 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.3.2 https://alicegrownup.com/wp-content/uploads/2017/12/cropped-logo-BAM-Fond-Transparent-32x32.jpg Alice Grownup https://alicegrownup.com 32 32 Faites partie de l'aventure incroyable de la communauté de lecteurs et co-écriteurs du best-seller "La Main Invisible". Un roman vivant dont les aventures vont vous faire voyager dans toutes les parties du monde ! Alice Grownup clean Alice Grownup alice@alicegrownup.com alice@alicegrownup.com (Alice Grownup) Alice Grownup Alice Grownup https://alicegrownup.com/wp-content/uploads/bâtGPcéline.jpg https://alicegrownup.com 148261348 Comment incarner mon héroïne ? Écriture sensorielle n°1 https://alicegrownup.com/comment-incarner-mon-heroine-2/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=comment-incarner-mon-heroine-2 Sat, 20 Jul 2019 19:51:57 +0000 https://alicegrownup.com/?p=4994 https://alicegrownup.com/comment-incarner-mon-heroine-2/#respond https://alicegrownup.com/comment-incarner-mon-heroine-2/feed/ 0 <p>Le plus grand défi, pour moi, réside dans le pouvoir d’incarner la personnalité hors normes de Mia, sans en faire un idéal inaccessible. Son vécu est singulier, mais il répond malgré tout aux incessantes questions que nous nous posons jusqu’à nous en retourner les tripes. C’est d’ailleurs un des attributs du héros</p> <p>L’article <a rel="nofollow" href="https://alicegrownup.com/comment-incarner-mon-heroine-2/">Comment incarner mon héroïne ?</a> est apparu en premier sur <a rel="nofollow" href="https://alicegrownup.com">Alice Grownup</a>.</p> Le plus grand défi, pour moi, réside dans le pouvoir d’incarner la personnalité hors normes de Mia, sans en faire un idéal inaccessible. Son vécu est singulier, mais il répond malgré tout aux incessantes questions que nous nous posons jusqu’à nous en r...









Cliquez sur le bouton lecture ci-dessus pour écouter ce podcast ou faites un clic droit ICI pour le télécharger directement sur votre appareil. Vous pouvez également cliquer  sur “Podcast” ci-dessous et trouver plus bas un compte-rendu écrit. Bonne écoute à tous ! 🙂




































Écriture sensorielle



















“Pour écrire mon roman, j’ai besoin de créer et, en quelque sorte, de vivre, l’enfance de mon héroïne, Mia Petrovitch”




































Pour écrire mon roman, « La Main invisible », j’ai besoin de créer et, en quelque sorte, de vivre, l’enfance de mon héroïne, Mia Petrovitch. Mia est une aventurière indémodable ‒ du moins, c’est comme ça que je l’imagine, hein. Sa modernité n’aura d’égal que sa marginalité !
















Alors ! Que les choses soient claires ! Je vous annonce tout de suite que j’ai emprunté cette caractérisation-là au grand Largo Winch, le héros du roman de Jean Van Hamme publié en 1977. Certes, Largo Winch reste indémodable parce qu’il a été immortalisé en BD. C’est comme ça qu’il a pris toute sa place dans le cœur des hommes ; grâce au talent du dessinateur Philippe Francq. Aujourd’hui, Largo est le héros mythique d’une bande dessinée, que tout le monde est désormais susceptible de connaître, et reste donc aussi moderne aujourd’hui qu’hier. 































D’ailleurs l’auteur vient de passer la main à Éric Giacometti, qui aurait déclaré : « c’est comme si on proposait à un scénariste d’écrire le prochain James Bond, ça ne se refuse pas ! » Voilà où je place mes ambitions dans la création de Mia Petrovitch.
















Le défi d’incarner un personnage improbable
...]]>
Alice Grownup clean 17:11 4994
L’archétype du héros https://alicegrownup.com/larchetype-du-heros/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=larchetype-du-heros Wed, 06 Mar 2019 14:44:03 +0000 https://alicegrownup.com/?p=3359 https://alicegrownup.com/larchetype-du-heros/#respond https://alicegrownup.com/larchetype-du-heros/feed/ 0 <p>"Le Guide du scénariste" approfondit l'usage de l'archétype dans la construction du récit. Christopher Vogler pousse l'écrivain à s’attacher à des personnalités symboliques, pour ne pas se perdre.  Mais, s'il identifie parfaitement le héros</p> <p>L’article <a rel="nofollow" href="https://alicegrownup.com/larchetype-du-heros/">L’archétype du héros</a> est apparu en premier sur <a rel="nofollow" href="https://alicegrownup.com">Alice Grownup</a>.</p> "Le Guide du scénariste" approfondit l'usage de l'archétype dans la construction du récit. Christopher Vogler pousse l'écrivain à s’attacher à des personnalités symboliques, pour ne pas se perdre.  Mais, s'il identifie parfaitement le héros






























Le Héros -

/10



























The Last Kingdom, d'après la série de Stephen Butchard, avec ALEXANDER DREYMON





































Le Guide du scénariste de Christopher Vogler



































Christopher Vogler dans « Le Guide du scénariste », soutient que « les archétypes appartiennent au langage universel du récit ». Pour lui, ce sont des structures récurrentes que l’écrivain ou le scénariste doit absolument maîtriser pour faire vivre son récit. Si une histoire ne peut se passer de héros, un héros ne peut se passer des archétypes. Ces « symboles personnifiés des différentes qualités et défauts de l’âme humaine », dit C. Vogler.
Semblables aux arcanes du jeu de tarot, ils s’incarnent dans tous les personnages de notre histoire et permettent aux héros d’opérer une sorte de transfert. « Assimilant l’énergie des traits de caractère des autres personnages pour les faire siens et devenir un être humain achevé »(Sic). Pour ce faire, un écrivain doit cerner les jeux de miroirs que sont les jeux d’acteurs.



































Comment fonctionne l’archétype dans l’histoire ?



































Pour moi, les archétypes sont des organes de l’âme, cet être éthéré directement relié à la conscience collective, cette individualité reliée au Grand Tout,]]>
Alice Grownup clean 3359
Comment créer des personnages vivants https://alicegrownup.com/comment-creer-des-personnages-vivants/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=comment-creer-des-personnages-vivants Tue, 26 Feb 2019 14:45:23 +0000 https://alicegrownup.com/?p=3236 https://alicegrownup.com/comment-creer-des-personnages-vivants/#respond https://alicegrownup.com/comment-creer-des-personnages-vivants/feed/ 0 <p>Dans ce podcast je vous délivre les pistes essentielles pour créer des personnages vivants et pour vous sentir qualifié pour traiter votre sujet. Car il vous tient au-delà, bien souvent, de ce que vous n’auriez jamais imaginé.</p> <p>L’article <a rel="nofollow" href="https://alicegrownup.com/comment-creer-des-personnages-vivants/">Comment créer des personnages vivants</a> est apparu en premier sur <a rel="nofollow" href="https://alicegrownup.com">Alice Grownup</a>.</p> Dans ce podcast je vous délivre les pistes essentielles pour créer des personnages vivants et pour vous sentir qualifié pour traiter votre sujet. Car il vous tient au-delà, bien souvent, de ce que vous n’auriez jamais imaginé.




























Donnez vie à vos personnages ! 
















Le regard des autres…Créer un personnage n’est pas un casse-tête. Entre la caricature apparente (lui attribuer un, voire deux traits dominants) et la complexité réelle d’un être humain, le personnage que vous créez se définit lui-même, avant toute chose, par ses actions et surtout par le regard que les autres lui portent.L’incarnation de votre protagoniste tient en réalité à peu de choses : s’il est vivant aux yeux des personnages qui l’entourent, il le sera inévitablement à vos yeux et à ceux des lecteurs.fait de votre héros un être humainVoilà le grand secret de la vie d’un être social. Le regard de l’autre est une fenêtre ouverte sur la cour intérieure de votre héros. Si vous comprenez que le regard de l’autre fait de votre héros un être humain, vous avez tout compris !Bien-sûr, il vous faudra dessiner le portrait, un portrait dont les yeux dévoileront ce qu’il y a de plus caché.Inventez-lui ses attaches profondes (ses blessures, ses relations voilées, ses désirs inassouvis, etc.). Puis, donnez-lui une enveloppe sociale à travers ce que les autres lui renvoient (pensées et jugements sur ses actions, réactions sur ses paroles, dialogues sur les événements auxquels il prend part…).Il est chargé de VOUS sauver !Ensuite, sachez que le héros incarne en réalité l’idée de départ, cette idée qui vous pousse à écrire votre histoire. C’est un message dont votre protagoniste est le porteur privilégié. De ce fait, l’idée de départ devient un problème qui trouve sa solution. Elle mène donc quelque part, elle ouvre le chemin vers une résolution que le héros est chargé de trouver. C’est le parcours du héros.En clair, la fonction première du héros est de résoudre NOTRE problème à nous, auteur.Écrivez au-delà de l’imaginableDans ce podcast, je vous délivre les pistes essentielles pour créer des personnages vivants, et pour vous sentir qualifié pour traiter votre sujet. Car il vous tient, bien souvent, au-delà de ce que vous n’auriez jamais imaginé.Écoutez ce podcast avec attention et vous comprendrez comme vous êtes qualifié pour créer le héros dont vous rêvez.Envoyez vos commentaires ! Lancez vos questions, que je vous apporte tout ce qui vous manque dans l’écriture avide de votre roman, de votre nouvelle ou de votre histoire.À très vite, Alice











]]>
Alice Grownup clean 3236
La Main Invisible Prélude https://alicegrownup.com/la-main-invisible-prelude/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=la-main-invisible-prelude Tue, 01 Jan 2019 00:08:48 +0000 https://alicegrownup.com/?p=2981 https://alicegrownup.com/la-main-invisible-prelude/#respond https://alicegrownup.com/la-main-invisible-prelude/feed/ 0 <p>Lorsque la puissance du coup lui déchira les entrailles, l’entraînant face contre terre sur le bitume réchauffé de la rue Tsiaoji, son corps se dévida comme un mollusque. </p> <p>L’article <a rel="nofollow" href="https://alicegrownup.com/la-main-invisible-prelude/">La Main Invisible Prélude</a> est apparu en premier sur <a rel="nofollow" href="https://alicegrownup.com">Alice Grownup</a>.</p> Lorsque la puissance du coup lui déchira les entrailles, l’entraînant face contre terre sur le bitume réchauffé de la rue Tsiaoji, son corps se dévida comme un mollusque.









Pour les curieux aux yeux fermés qui se délectent dans l’écoute…

















ce prélude est en

et pour le lire, c'est juste en-dessous !

























À toutes fins inutiles
























(D’ailleurs, cette scène n’existe pas dans mon histoire. Je vois donc une première erreur. Excellent mais un peu gros. Jamais remarqué avant. Non ? Étonnant. Voire comique. Mais, c’est plutôt positif. J’avance dès le préambule. Ça promet !)



































Lorsque la puissance du coup lui déchira les entrailles,l’entraînant face contre terre sur le bitume réchauffé de la rue Tsiaoji, son corps se dévida comme un mollusque. À ses pieds : Kaoudi Takoma. Le regard rougeoyant, un rictus écœuré sur ses lèvres pincées, le bras droit le plus enragé de Tomotaka Ishida, chef du clan des Ichis, savourait son instant de victoire après des semaines de traque. Il restait planté, enraciné, à reluquer son butin, jambes écartées et bras ballants, incapable de se détourner du spectacle.Mia avait-elle connu position plus désespérée ?Comment avait-elle pu en arriver là ? Qu’avait-elle cherché au fond ? Un suicide ? Une vulgaire et basse tentative d’arrêter le flux pathétique de son exaltation bafouée par un amour déchu ? Ridicule. Il y avait longtemps qu’elle s’était forgé une personnalité hors du commun en ne laissant rien ni personne entacher son flegme légendaire. À vrai dire, il serait plus juste de parler d’un véritable mythe dans l’esprit de ceux qui avaient le douloureux privilège de faire partie de son milieu. Après tout, ce qu’elle avait déjà accompli du haut de ses vingt-sept ans, et en dépit des récits exagérés de ses exploits, n’était que le résultat de son tempérament intrépide.Autant se l’avouer in-extremis, décidément, non, elle n’était pas une super-héroïne.Sauf pour les agents de l’OMERA qui aimaient à se nourrir de ces fantasmes. Pour appartenir à l’engeance des super-héros, l’aisance affective est une condition préalable aussi déterminante qu’une entente optimale entre le corps et l’esprit. Elle était loin du compte. Pour se fondre dans le lignage, il faut, indubitablement, savoir maintenir en toute circonstance un niveau élevé de conscience. Etait-ce son cas ? Le candidat à l’adoption s’expose à une palanquée de passages obligatoires, au nombre desquels la libération des toxines affectives, basique des basiques exigeant de clouer au pilori le souvenir de la souffrance vécue et l’animosité qui s’épuise à l’escorter.















]]>
Alice Grownup clean 2981
Une histoire à raconter https://alicegrownup.com/une-histoire-a-raconter/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=une-histoire-a-raconter Thu, 27 Dec 2018 00:53:36 +0000 https://alicegrownup.com/?p=2933 https://alicegrownup.com/une-histoire-a-raconter/#comments https://alicegrownup.com/une-histoire-a-raconter/feed/ 2 <p>PODCAST : Une histoire est vivante parce qu'elle s'attribue une fonction, un avenir et un chemin à parcourir. Ainsi, elle tient debout, pleinement consciente d'elle-même.</p> <p>L’article <a rel="nofollow" href="https://alicegrownup.com/une-histoire-a-raconter/">Une histoire à raconter</a> est apparu en premier sur <a rel="nofollow" href="https://alicegrownup.com">Alice Grownup</a>.</p> PODCAST : Une histoire est vivante parce qu'elle s'attribue une fonction, un avenir et un chemin à parcourir. Ainsi, elle tient debout, pleinement consciente d'elle-même.




























Comment savoir raconter un histoire sans se brêler les pinceaux ?
















Une histoire est comme une corde raide, si tendue qu’elle est prête à péter. Tout y est important et chaque détail est vital. Le héros bien souvent joue le rôle du funambule, et les autres assurent l’installation et le spectacle. Ils le soutiennent. Le protagoniste est celui qui a le plus à perdre dans ce parcours dangereux. L’enjeu, de taille, est indéniablement partagé.
















Première question : qu’est-ce que ça veut dire “écrire une histoire” ?
 
Il semblerait que l’écriture serve à garder ce qu’on ne supporte pas de voir disparaître des mémoires. L’histoire a ses racines et n’est autre qu’une entité pertinente qui assume sa destinée.
Une histoire est vivante parce qu’elle s’attribue une fonction, un avenir et un chemin à parcourir. Ainsi, elle tient debout, pleinement consciente d’elle-même. Voilà pourquoi une histoire fonctionne : son auteur lui a donné une raison d’être.











]]>
Alice Grownup clean 13:13 2933